Partager sur

Les acteurs des contenus physiques digitalisés sont des personnes morales constituées sous forme de société ou d’association:

  • Qui créent de la valeur en commercialisant des biens et services via des supports digitalisés
  • Qui commercialisent des biens et services qu’elle a produit, coproduit ou acheté, qu’elle met à la disposition du public.
  • Le distributeur digital peut être un grossiste, demi grossiste ou un détaillant .
  • Qui la commercialise avec des supports digitaux exclusivement ou non

Exemples

EBay, Jumia, Amazon, Cdiscount, Vinted, Fnac

LES QUATRE FACTEURS CLES DE SUCCES DU COMMERCE DE CONTENUS DIGITALISES

Respecter les bases du commerce classique

Trop de personnes qui se lancent dans l’e-commerce n’ont malheureusement pas conscience qu’il s’agit avant tout de faire du commerce. Un projet d’un site de site e-commerce , c’est comme faire un enfant. Vous devez lui consacrer du temps, de l’énergie et de l’argent. Si vous vous lancez sur un coup de tête, nul doute que vous abandonnerez dans quelques semaines. Vous devez avoir une réelle motivation.

Respecter les bases du commerce classique, c’est aussi réfléchir en amont à votre projet. Il ne s’agit pas de ce dire un jour « ce matin je ne sais pas quoi faire, et si je lançais un site d’e-commerce ?! ».
Pour augmenter vos « chances » de réussite, votre projet doit être bien ficelé.
Concrètement, vous devez vous poser les bonnes questions… et surtout y apporter les bonnes réponses !! autrement dit, faites une étude de marché.

  • Quels sont les besoins de vos clients potentiels ?
  • Quels sont les concurrents en présence (quelles sont leurs forces, leurs faiblesses) ?
  • Quel positionnement adopter pour vous différencier de la concurrence ?
  • Quelle sera votre offre produit ?
  • Où acheter ces produits ? Comment rentrer en contact avec les fournisseurs ?
  • Quelle sera votre politique tarifaire ?
  • Comment gérer la logistique (en interne, via un prestataire) ?

Créer du trafic sur votre site

Sans visiteur, pas de vente ! Vous devez acquérir des visiteurs susceptibles d’acheter vos produits et c’est là où se trouve le challenge. Ce n’est pas une mince affaire! surtout si vous avez dépensé tout votre budget dans la création de votre boutique en ligne !. Dans votre enveloppe budgétaire prévoyez un montant suffisamment important pour lancer des actions e-marketing, sans quoi les premiers (semaines ou mois) risques d’être difficile à vivre.
Il existe de nombreux moyens de créer du trafic vers votre site d’e-commerce. Il est possible de distinguer les leviers dits « gratuits » (ex. référencement naturel, réseau sociaux, etc…) des leviers nécessitant des investissements (ex. liens sponsorisés, comparateurs de prix, affiliation, etc…). Etant que le trafic est la principale source de création de revenus, n’hésitez surtout pas à engager un professionnel ou pensez à externaliser votre référencement en travaillant les prestataires.
Attention avec les leviers gratuits. Derrière ce terme qui fait rêver tous les e-marchands se cache une autre vérité. La gratuité n’est qu’apparente, puisqu’il vous faudra consacrer du temps pour développer ces leviers.

Convertir le trafic

Avoir des visiteurs c’est bien, les faire acheter c’est mieux.
Pour perdurer votre boutique en ligne doit enregistrer des ventes. L’enjeu consistera à transformer vos visiteurs en acheteurs.
Cette problématique fait appel à de nombreuses notions.

  • Les éléments du pilier n°1 (respecter les bases du commerce classique) seront importants pour faire acheter les visiteurs. Avoir des bons produits, vendus au bon prix, le tout avec un site reflétant votre positionnement seront de bons points.
  • L’ergonomie de votre site, la structure de votre catalogue de produits (appelé également arborescence), la manière dont vous présenterez votre offre, etc… auront une forte
  • influence sur les visiteurs.
  • Pour faire simple, vous devez faciliter l’acte d’achat de l’internaute tout en lui présentant les informations dont il a besoin pour acheter. Autrement dit travailler davantage votre expérience utilisateur.
  • N’imaginez pas que les internautes sont patients et qu’ils achètent s’ils ne sont pas convaincus. N’oubliez pas que la concurrence est à un clic.
  • Pour aller plus loin dans ce sens, pourquoi ne pas proposer une fonctionnalité de chat en ligne où les visiteurs pourraient directement vous poser des questions. Effet garantie sur les ventes.
  • Pour améliorer le taux de conversion de votre site, les outils d’analyses d’audience (ex. Google Analytics) vous seront très utiles. Vous connaîtrez par exemple les pages qui posent problèmes. Ainsi vous pourrez adapter votre site en conséquence.
  • Convertir le trafic, c’est aussi rassurer vos internautes. Vous n’êtes pas Amazon ou la Fnac.com. Il y a de forte chance que les visiteurs arrivant sur votre site ne vous connaissent pas du tout.

Fidéliser vos clients

Les coûts d’acquisitions étant en constante augmentation (ex. hausses des coûts d’e-marketing), la fidélisation sera votre meilleure alliée pour la rentabilité de votre activité. Pour ce faire, vous devez intégrer un outils CRM dans votre site internet et assurer un suivi de prés.

  • En raison des coûts d’acquisition et des frais fixes de fonctionnement, il se peut que vous soyez peu (ou pas rentable) à la première commande. Vous devrez donc vous rattraper sur des commandes ultérieures !
  • Cette fidélisation dépendra avant tout de l’expérience d’achat vécue par votre client (de sa première visite sur votre boutique à la réception de sa commande) mais aussi de vos actions e-marketing pour favoriser cette fameuse fidélité.
  • Ces actions peuvent être :
    • l’envoi d’emails personnalisés basés sur les produits achetés (ex. achat d’une imprimante, vous envoyez un emailing mettant en avant les cartouches d’encres)
    • l’envoi de Newsletter hebdomadaires aux abonnés ou des pull SMS
    • la mise en place de promotions spécifiques aux clients fidèles (ex. livraison offerte sur votre prochaine commande)
  • Fidéliser un client est plus rentable que d’en attirer un nouveau. Fidéliser vos clients est donc indispensable pour assurer la pérennité de votre activité.
  • Avoir des clients fidèles est le signe d’un business « sain ». Si les clients reviennent chez vous pour commander à nouveau, c’est qu’ils ont été contents de leur expérience d’achat.
  • Après avoir convaincre le client jusqu’à ce qu’il passe à l’acte d’achat, vous devez bien vous assurez du bon déroulement de la dernière maillon de la chaîne; la livraison généralement assurée par un livreur.

Assurez vous que votre client a vécu une bonne expérience de livraison car si le livreur n’a pas été agréable avec le client, il y’a de forte chance que ce dernier ne reviendra plus.
BONNE LECTURE!

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.